La Corrida à travers le monde

Dans sa forme la plus naturelle, la corrida est en fait un spectacle qui consiste en un combat entre un taureau et un homme. L’issue de ce combat est en général la mise à mort de l’animal. Ce qui peut représenter une fin plutôt tragique. En effet, il est à constater que la corrida, bien qu’elle soit contestée, reste un phénomène qui captive un public assez large. Par ailleurs, elle est pratiquée dans divers pays où les amateurs ou encore ceux et celles qui n’ont jamais assisté à une corrida pourront se rincer l’œil dans les arènes. Ce qui peut constituer une activité intéressante pour les vacances.

Destination Corrida

Le spectacle tauromachique en Espagne

L’Espagne est considérée comme le lieu où la corrida s’est le plus développée. C’est effectivement dans le pays qu’apparaît le plus souvent dans l’histoire cette course de taureaux. Ce sont des siècles de parcours historiques qui portent l’empreinte de la corrida. Les amateurs ou encore les passionnés de ce phénomène culturel d’envergure ont tout intérêt à ne pas rater une occasion d’assister à un tel spectacle.

D’autre part, pour ceux et celles qui souhaitent constater par eux même la véritable corrida, une visite à la source s’impose. Les courses de taureaux en Espagne peuvent tout  à fait constituer un projet intéressant pour les prochaines vacances. Dans le but d’avoir un aperçu de ce qu’il y a à savoir, mais aussi à voir, une organisation d’une découverte sur le monde de la Corrida avec des professionnels du voyage comme Prestige Voyages reste une idée à privilégier.

La corrida en Amérique latine

Quelques pays de l’Amérique latine sont également réputés pour être d’excellentes destinations pour les vacanciers qui ont le désir de connaître davantage la tauromachie. Une escapade dans cette partie du globe donnera l’occasion aux passionnés de vivre l’expérience de la corrida, loin du vieux continent, tout en ayant l’opportunité d’en saisir des facettes incroyables. D’une manière générale, la course de taureaux se déroule presque de la même manière partout dans le monde, à quelques détails près.

En premier lieu, dans la course, on distingue dix-huit toréadors (les combattants) répartis en trois équipes de six, et six taureaux. Les fameux toréadors sont notamment habillés de « l’habit des lumières » qui est une tenue traditionnelle faite en soie et qui est orné de broderies dorées. Par ailleurs, dans une équipe, il est à noter que les toréadors ont des rôles bien distincts. On y retrouve notamment un matador, qui sera en charge de tuer l’animal, deux picadors à cheval et aussi trois banderilleros.

Enfin se suivent différentes étapes comme le sorteo, où les taureaux sont tirés au sort, et ensuite, le paseo durant laquelle se déroule le défilé de tous les participants. Ce qui différencie la corrida en Amérique latine de celle d’Espagne est la réglementation de la course. On remarque en effet, des interdictions de la corrida, mais aussi des interdictions interdisant l’interdiction de la course de taureaux.

La tauromachie dans le midi de la France

Véritable institution dans le midi de la France, la corrida est effectivement une valeur culturelle à part, plus précisément dans le sud-ouest de l’hexagone. Les arènes présentes dans le pays peuvent entre autres accueillir environ, 12 000 à 20 000 spectateurs. Bien que la tauromachie soit bien installée en France, il subsiste tout de même des interdictions qui réglementent de manière sérieuse la célèbre course de taureaux. On distingue notamment : les différentes réglementations qui ont été émises par certaines communes. Par ailleurs, il est à souligner que la corrida, bien que fortement contestée dans certaines zones préfectorales françaises, continue d’être une passion pour un bon nombre de personnes.